Endoscopie gynécologique

L’endoscopie gynécologique est une discipline chirurgicale qui utilise des instruments optiques, spécialement conçus pour aider le diagnostic des désordres ou des pathologies les plus communes chez la femme, comme dans le cas de certaines causes d’infertilité, de petites hémorragies vaginales ou de polypes endométriques, entre autres. L’endoscopie gynécologique utilise dans ce but l’hystéroscopie et la laparoscopie.

L’endoscopie gynécologique comme nous l’entendons aujourd’hui a été possible grâce au fait que ces dernières années a eu lieu une importante évolution dans les techniques et que les équipements se sont sophistiqués et miniaturisés.

Lorsqu’il est nécessaire de réaliser une intervention chirurgicale, les produits pharmaceutiques anesthésiques modernes ont également joué un grand rôle dans ce développement. Ils sont très efficaces et d’action brève et leurs effets secondaires se sont réduits, de façon à ce que l’on peut les utiliser efficacement lors des soins médicaux. Ceci a conduit, parmi d’autres progrès, à l’apparition de ce que l’on appelle la chirurgie mini-invasive, qui s’appelle ainsi car l’on pratique de petites incisions ambulatoires.

Chirurgie gynécologique ambulatoire

La chirurgie endoscopique gynécologique est une discipline moderne qui rassemble les progrès de l’endoscopie gynécologique et de la chirurgie mini-invasive et qui permet de réaliser une série d’interventions chirurgicales sans rester à l’hôpital. Les patientes se remettent vite, ce qui leur permet de retourner immédiatement à leurs activités.

On utilise une anesthésie locale, régionale ou bien une sédation (anesthésie générale superficielle et de courte durée) et elle a lieu dans un bloc opératoire complètement équipé, pour plus de sécurité.

La chirurgie gynécologique ambulatoire utilise des appareils optiques modernes, comme l’hystéroscope, qui est introduit au travers du col de l’utérus ou le laparoscope, par le biais d’une petite incision dans le nombril.

Hystéroscopie

L’hystéroscopie diagnostique
Il s’agit d’une procédure non sanglante qui permet une vision directe de l’intérieur de la cavité utérine ou matrice. Pour ce faire, on introduit un petit télescope appelé hystéroscope dont la grosseur est de seulement 4 millimètres au travers du col de l’utérus.

Il n’est pas nécessaire de poser des points ou de suturer ni de faire des incisions dans la peau puisque l’on utilise l’orifice naturel du col de l’utérus. L’intervention se fait d’habitude sans anesthésie, mais parfois sous anesthésie locale. Elle dure de 20 à 30 minutes et est ambulatoire

Hystéroscopie chirurgicale
Quand il faut retirer un polype endométrique par exemple, l’hystéroscopie chirurgicale permet de le faire par une intervention très simple du point de vue technique, qui se fait souvent sous anesthésie locale ou régionale.

On utilise un hystéroscope chirurgical qui permet d’introduire les instruments nécessaires pour réaliser des interventions opératoires résolutives de ce cas et d’autres problèmes endométriques ou utérins (myomes).

Laparoscopie

La laparoscopie est une technique de chirurgie mini-invasive qui permet d’accéder à l’intérieur de la cavité abdominale sans avoir besoin de pratiquer une intervention avec ouverture.

Cette procédure se fait sous sédation anesthésique et le recouvrement est rapide puisque que la patiente peut quitter l’hôpital au bout de 2 à 3 heures. Elle est utile car elle permet de visualiser les organes génitaux internes comme l’utérus, les ovaires et les trompes de Fallope, ce qui permet d’établir un diagnostic en cas de douleur chronique pelvienne ou de stérilité conjugale, par exemple.

Avantages de la chirurgie endoscopique gynécologique

La récupération est meilleure et plus rapide qu’avec la chirurgie classique puisque les interventions durent moins longtemps et que la présence dans un centre médical est très réduite, de telle façon que la possibilité d’infections postopératoires est moindre qu’avec la chirurgie traditionnelle.

Les dépenses se réduisent également et on peut réaliser l’intervention dans des unités chirurgicales de petite taille, par conséquent le coût des procédures est plus bas que si elle était réalisée dans des hôpitaux ou de grandes cliniques.

Il convient de souligner que les techniques chirurgicales qui sont utilisées sont modernes et soignées et que les procédures anesthésiques permettent une prompte récupération et ont peu d’effets secondaires.

Utilité de la chirurgie endoscopique gynécologique

L’endoscopie gynécologique permet de savoir sans interventions chirurgicales l’origine d’hémorragies vaginales ou d’altérations anatomiques. Nous pouvons distinguer :

  • Altérations de l’endomètre (atrophies ou hyperplasties).
  • Polypes endométriques.
  • Adhérences de l’endomètre.
  • Parois utérines ou malformations de l’utérus.
  • Myomes (tumeurs bénignes).

La chirurgie endoscopique gynécologique permet d’opérer sans rester au centre médical :

  • Endométrioses.
  • Tumeurs aux ovaires.
  • C’est la méthode la plus rapide pour réaliser une ligature des trompes.
  • Elle est utilisée très efficacement pour diagnostiquer certains cas d’infertilité.