Traitements de procréation assistée

La procréation médicalement assistée ne fait pas de miracles, elle aide simplement la Nature à suivre son cours lorsque celle-ci n’y parvient pas toute seule.

Qu’est-ce que la procréation assistée?




L’être humain est le fruit de l’heureuse rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovule. Avec la procréation naturelle, après l’éjaculation, des millions de spermatozoïdes pénètrent dans le vagin et entament une véritable course d’obstacles pour arriver jusqu’à l’ovule, qui les attend, au terme du voyage, dans les trompes de Fallope. Sur ces millions de spermatozoïdes, un seul parviendra à féconder l’ovule en en traversant la membrane. Ceci fait, le spermatozoïde perd sa queue et fusionne avec le noyau de l’ovule. Il se produit alors une réaction qui durcit la membrane de l’ovule afin d’éviter la pénétration d’un autre spermatozoïde. Parfois, et d’autant plus fréquemment que la maternité est tardive, cette rencontre ne s’avère pas si facile.

La procréation médicalement assistée consiste à aider la Nature à suivre son cours quand elle n’y parvient pas. S’agit-il d’un miracle? Non, seulement d’une série de techniques qui aboutissent bien souvent sur ce qui semblait impossible: une grossesse.

Techniques de procréation médicalement assistée

image description

Insémination Artificielle

Insémination Artificielle L’insémination artificielle imite simplement la procréation naturelle, dans l’utérus, en aidant les spermatozoïdes à parvenir au bon endroit au moment de l’ovulation. On y a recours lorsque les spermatozoïdes ont du mal à se frayer un chemin jusqu’à l’utérus, en raison d’un obstacle ou parce que le sperme laisse à désirer, en quantité ou en qualité. Lorsque l’insémination artificielle est pratiquée avec le sperme du partenaire, elle prend le nom d’Insémination Artificielle intraconjugale ou IAC. Lorsqu’on ne peut pas rassembler suffisamment de spermatozoïdes du partenaire ou, simplement, lorsqu’il n’y a pas de partenaire masculin, on cherche un donneur anonyme. C’est ce que l’on appelle Insémination Artificielle avec don de sperme ou IAD. Cette technique est relativement simple et donne de très bons résultats. Parfois, cependant, les choses ne sont pas aussi simples et il faut recourir à la Fécondation in Vitro.

image description

Fécondation in Vitro

La Fécondation in Vitro permet de féconder un ovule avec un spermatozoïde, hors de l’utérus, en laboratoire. Si les ovules de la femme sont en bon état, on les extrait, puis, avec une aiguille extrêmement fine, on introduit dans chacun d’eux un spermatozoïde afin de le féconder. C’est ce que l’on nomme ICSI, acronyme anglais pour Intracytoplasmic Sperm Injection. Une fois fécondé, l’ovule se transforme en pré-embryon et gagne l’utérus pour continuer de s’y développer. S’il y a incertitude quant à la qualité des spermatozoïdes, il faut y regarder de plus près pour ne retenir que ceux qui sont morphologiquement sains. C’est ce que l’on appelle injection dans chaque ovule d’un spermatozoïde morphologiquement sélectionné ou IMSI, acronyme anglais pour Intracytoplasmic morphologically-selected sperm injection.

Comme pour l’insémination artificielle, on peut employer pour la fécondation in vitro le sperme du partenaire ou celui d’un donneur anonyme. Il arrive qu’une femme ne produise pas d’ovules ou que ceux-ci ne soient pas en bon état. Dans ce cas, une donneuse anonyme fournit l’un des siens et, comme précédemment, on l’insémine avec un spermatozoïde du partenaire ou d’un donneur, avant de le placer dans l’utérus pour qu’il continue de s’y développer. Avec cette technique, 6 femmes sur 10 réalisent leur rêve de maternité.

Découvrez maintenant comment nous pouvons vous aider