Eugin et le CIRH présentent leur recherche lors du congrès de l’ASRM, principale société américaine de médecine de la reproduction

Des membres de l’équipe médicale et scientifique partagent leurs progrès lors de la 72e édition de ce congrès, à laquelle des professionnels du monde entier ont assisté.

La ville de Salt Lake City (Utah – États-Unis) a accueilli, du 15 au 19 octobre, la 72e édition du congrès international de la Société Américaine de Médecine de la Reproduction (ASRM, selon le sigle en anglais), à laquelle ont assisté des milliers de professionnels du secteur venus du monde entier.

Le congrès intitulé Atteindre de nouvelles limites dans le domaine de la PMA a réuni les principaux acteurs mondiaux qui développent et appliquent des techniques de PMA afin d’aider les femmes à être enceintes. La Clinique Eugin et le CIRH y ont partagé leur expérience avec les assistants.

Poids corporel et résultats de grossesse

Le Dr Amelia Rodríguez-Aranda, directrice médicale du Groupe Eugin, a présenté un travail qui analyse le rapport entre le taux de masse corporelle du futur père, de la future mère et de la donneuse et les résultats de grossesse lors de cycles de don d’ovules.

Le travail, intitulé Effect of body mass index (BMI) on laboratory and reproductive outcomes in cycles with donor oocytes et qui a été réalisé en collaboration avec le Centre Hospitalier Universitaire (CNU) de Nantes, a pris en considération plus de 10 000 traitements de don d’ovules, et a observé qu’ un excès de poids de la donneuse ou de la receveuse peut effectivement avoir un impact négatif sur le taux de grossesse.

Le Dr Karina Lattes du CIRH a, pour sa part, partagé les conclusions du travail intitulé Time from egg retrieval to first embryo transfer does not affect live birth rates in a freeze-all strategy Ce travail a révisé les résultats obtenus sur plus de 600 traitements de fécondation in vitro, pour voir dans chaque cas quel est le moment le plus opportun pour réaliser le transfert lorsque les embryons sont vitrifiés. Selon les conclusions de l’étude, il n’y a pas de raison d’attendre plus d’un cycle menstruel entre le prélèvement des ovocytes de la patiente et leur transfert.

2019-06-12T10:44:38+00:0031 octobre 2016|A propos de la reproduction assistée|
Prendre rendez-vous

Résolvez tous vos doutes con nuestros especialistas en reproducción asistida

POSEZ LA QUESTION À L’EXPERT

Lors de votre première visite et jusqu’au 31 octobre

ÉVALUATION DE FERTILITÉ 360º GRATUITE