La FIV-DO ou don d’ovules, c’est le don anonyme et altruiste d’ovules d’une femme (donneuse) afin qu’une autre femme (receveuse) parvienne à être enceinte. Grâce au don d’ovules et aux traitements de PMA, de nombreuses femmes qui ne parviennent pas à concevoir avec leurs propres ovules ont l’opportunité d’être mères.


Don d’ovules et sperme du conjoint

FIV-DO : FIV avec don d’ovules et sperme de votre partenaire

Les limites de la réserve ovarienne

Dès la puberté, les femmes produisent un ovule mûr tous les 28 jours approximativement. Si un spermatozoïde le féconde, il se transformera en un pré-embryon. Si l’ovule n’est pas fécondé, il sera éliminé par le biais de la menstruation.

Les ovules, c’est-à-dire les cellules sexuelles féminines, sont porteurs de la charge génétique. Depuis sa naissance, une femme en bonne santé dispose, dans ses ovaires, d’environ 400000 ovocytes; c’est ce que l’on appelle la réserve ovarienne. Les ovocytes sont les formes immatures des ovules et leur quantité et qualité se réduisent au fur et à mesure que le temps passe, particulièrement à partir de 35 ans. En fait, durant toute la période fertile de la femme, seul un ovocyte sur mille, c’est-à-dire 400 environ, mûrissent et sont aptes à être fécondés.

Les ovules des donneuses sont issus de cette réserve naturelle stockée dans les ovaires. Pour la donneuse, il n’y a aucune perte étant donné que la FIV-DO profite de quelques ovules qu’elle n’aurait jamais utilisés.

Qui a besoin du don d’ovules?

Les femmes qui ont recours à la FIV-DO ne peuvent pas avoir d’enfants avec leur propre matériel génétique. Les cas où aucun traitement médical ou chirurgical ne peut remédier à cette situation sont essentiellement liés à trois raisons :

  • Lorsque la femme a une ménopause précoce, c’est-à-dire qu’elle a épuisé sa réserve ovarienne des années avant le moment qui aurait été naturel.
  • Lorsque l’on a enlevé les ovaires de la femme à cause d’une tumeur ou parce que les ovules ne sont pas aptes à être fécondés.
  • Lorsque les ovules de la femme ont perdu toute leur qualité au fil du temps. C’est un processus qui débute à 35 ans, bien que chaque cas doive être évalué par le médecin de manière personnalisée.

Quel est le procédé?

Toute femme en bonne santé remplissant les conditions établies par la législation peut donner ses ovules. Les donneuses sont toujours des femmes ayant entre 18 et 35 ans qui réalisent une série complète de tests psychologiques, médicaux et génétiques. À la Clinique Eugin, parmi toutes les femmes qui demandent à être donneuses, seuls 47% d’entre elles remplissent les conditions nécessaires pour pouvoir se soumettre ensuite au traitement.

Selon la loi 14/2006 relative aux techniques de reproduction humaine assistée en Espagne, l’équipe médicale doit veiller à ce qu’il y ait la plus grande similitude phénotypique entre la donneuse et la receveuse et/ou son conjoint. Le matching ou l’appariement entre la donneuse et la receveuse permet d’obtenir un plus grand degré de ressemblance au niveau des caractéristiques physiques comme le teint de peau, la taille ou la couleur des cheveux. On facilite ainsi l’intégration du futur bébé au sein de sa famille.

Seuls les grands centres comme EUGIN sont capables d’effectuer un matching précis, en tenant compte de vos caractéristiques physiques ainsi que d’un groupe sanguin compatible. Par ailleurs, si vous le souhaitez, EUGIN vous offre également la possibilité de réaliser une étude de compatibilité génétique avec votre conjoint.

Le traitement avec les ovules d’une donneuse

La fécondation in vitro (FIV) est la technique de PMA habituellement employée avec les ovules de donneuse. Elle consiste à féconder un ovule par un spermatozoïde en dehors de l’utérus et la probabilité certifiée de grossesse est de 94%.

Après la première visite chez le médecin, le rendez-vous suivant a lieu entre deux semaines et 45 jours après le début du traitement. C’est alors qu’a lieu le transfert de l’embryon ou des embryons issus de la FIV dans l’utérus de la femme receveuse. Après que l’embryon se soit correctement implanté, la grossesse suivra son cours tout comme dans le cas d’une grossesse naturelle.

Dernière Mise À Jour: janvier 2018