Il est possible d’avoir un enfant après une longue maladie

À l’heure actuelle, il existe des options qui permettent de préserver la fertilité chez les femmes devant se soumettre à des traitements susceptibles de lui nuire

Il est possible d’avoir un enfant après une longue maladie

Quand on lui diagnostique une maladie, le premier vœu d’une femme est de guérir et aussi de pouvoir récupérer la normalité. Pour y parvenir, il est nécessaire de suivre certains traitements qui peuvent nuire à sa fertilité d’une manière irréversible et rendre difficile une future grossesse. Il est donc très important que ces femmes connaissent toutes les options dont elles disposent avant de commencer le traitement et que leur fertilité soit protégée autant que possible et qu’elles aient également la possibilité de réaliser leur rêve d’avoir un enfant dans le futur.

Quelques exemples de maladies qui peuvent toucher la fertilité de la femme –que ce soit en raison du traitement ou de la propre maladie- sont le cancer, l’endométriose, des maladies auto-immunes, voire même des interventions chirurgicales dues à des problèmes bénins.

Tout ceci vient du fait que l’ovaire est un organe sensible pouvant être endommagé par des traitements comme la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie ou des traitements immunosuppresseurs –en particulier ceux qui sont utilisés en oncologie. Après un traitement de ce genre, la quantité d’ovules existant dans l’ovaire peut être fortement réduite, et il est même possible que les ovules restants aient perdu leur capacité de générer une grossesse.

Congeler les ovules et conserver l’espoir

Fort heureusement et ceci grâce aux progrès des techniques de procréation médicale assistée, il existe aujourd’hui des techniques ayant fait leurs preuves et permettant aux femmes de conserver l’espoir d’avoir un enfant après le traitement.

L’une des techniques les plus efficaces de préservation de la fertilité est la congélation d’ovules –ou vitrification ovocytaire. Leurs caractéristiques étant conservées intactes, cela permet à la femme, une fois la maladie vaincue, d’utiliser ses propres ovules pour pouvoir être enceinte quand sa santé le lui permettra.

De toutes manières, le médecin doit évaluer si l’application de cette technique est adéquate. Par exemple, chez les femmes de plus de 40 ans, il faut procéder à une évaluation personnalisée.

Il est important d’agir rapidement

Les différentes sociétés médicales ont élaboré des guides d’actions face à ces maladies. L’une des recommandations est précisément d’expliquer à la patiente les possibilités de préservation de sa fertilité dont elle peut disposer aujourd’hui.

Dans ces cas-là, il est très important d’agir rapidement. À la Clinique EUGIN, nous en sommes pleinement conscients et c’est pourquoi nous disposons d’un protocole spécialement conçu pour que la préservation de la fertilité ne retarde pas le début du traitement.

Plus amples informations sur la préservation de la fertilité.

2013-12-12T11:57:25+00:0012 décembre 2013|A propos de la reproduction assistée|
Prendre rendez-vous

Résolvez tous vos doutes con nuestros especialistas en reproducción asistida

POSEZ LA QUESTION À L’EXPERT

Lors de votre première visite et jusqu’au 31 juillet

ÉVALUATION DE FERTILITÉ 360º GRATUITE