Le lui dire tôt

Article de Kate Brian, journaliste et auteure de 4 livres à propos de la maternité et de la fertilité

Savoir comment et quand parler aux enfants de leur conception peut être un sujet compliqué pour les parents ayant suivi un traitement de procréation médicalement assistée pour pouvoir fonder une famille. Dans le cas où vous avez eu recours à des donneurs d’ovules ou de sperme ou si vous avez réalisé une fécondation in vitro, il se peut que vous soyez inquièts et que vous ne sachiez pas de quelle façon commencer à expliquer quelque chose d’aussi complexe à un enfant mais, dans la majorité des cas, le lui raconter tôt est beaucoup moins problématique que ce que les parents avaient imaginé.

Vos propres expériences

Ce que vous ressentez en tant que père ou mère, par rapport à la conception de votre enfant, est souvent lié aux sentiments que vous avez quant à vos problèmes de fertilité. Suivre un traitement a pu être une expérience dérangeante et douloureuse, et il se peut qu’il existe encore une sensation persistante de blessure liée au fait de ne pas avoir pu concevoir naturellement. Il se peut que vous ne vouliez pas y penser après avoir surmonté cela, et la perspective de le raconter à votre enfant peut vous ramener à l’esprit des souvenirs que vous préfèreriez oublier. Sachez que le malheur associé au traitement n’appartient qu’à vous et que, du point de vue de votre enfant, ce que vous lui raconterez sera une histoire au résultat positif.

Par où commencer ?

Les mères et les pères croient souvent que leur enfant est trop jeune pour comprendre la conception grâce à la PMA et sentent que le lui raconter impliquera inévitablement le fait de devoir donner des détails sur le sexe et la procréation, un sujet qu’ils préfèreraient ne pas devoir aborder à un âge aussi jeune. En fait, raconter à un enfant qu’ “un docteur a aidé maman et papa à avoir un enfant en unissant leurs graines”, ou “en utilisant les graines d’un aimable donneur”… peut être un concept beaucoup plus simple à comprendre pour l’enfant que celui de la procréation “naturelle”!

Une autre inquiétude que les parents peuvent ressentir par rapport au fait de le raconter à l’enfant c’est que cela puisse avoir un impact sur la manière dont leur enfant sera traité et que les autres enfants puissent arriver à l’isoler à cause de cela. Actuellement, la conception par le biais de la procréation médicalement assistée ainsi que les traitements avec don sont très habituels, et les points de vue sont en train de changer rapidement. Il y a trente ans, être un enfant conçu grâce à la procréation médicalement assistée était un fait marquant, mais à l’heure actuelle, la majorité des gens connaissent quelqu’un qui a eu recours à elle ou à un donneur, et ce n’est plus une chose hors normes ou d’étrange que d’avoir été conçu ainsi.

Comment puis-je le lui raconter ?

Le seul problème lié au fait de fixer un âge pour le lui raconter, s’asseoir ensemble, et en parler, c’est que votre enfant pensera qu’il se passe quelque chose d’anormal, et il est plus que probable qu’il se rende compte de l’anxiété que cela provoque en vous. Il n’y a aucune raison de ne pas en parler dès sa naissance, en expliquant à votre enfant qu’il est très spécial et combien vous avez désiré l’avoir, avant même qu’il n’ait les capacités linguistiques suffisantes que pour comprendre ce qu’on lui dit. Au fur et à mesure qu’il grandira, la manière de lui expliquer l’histoire se développera et sera plus détaillée.

Si vous avez eu recours à des ovules ou du sperme de donneur, l’histoire peut sembler plus difficile à raconter, mais en fait, une simple explication sur “la gentille dame” ou “le gentil monsieur” qui a donné ses graines pour vous aider à avoir l’enfant que vous souhaitiez tant peut lui être racontée dès sa naissance. Cette histoire peut être complétée au fur et à mesure que votre enfant deviendra de plus en plus conscient des choses.

Un enfant désiré

Il est évident que le moment où vous décidez de le raconter à votre enfant est une décision personnelle, mais l’avantage de le dire tôt c’est que ce sera un élément qu’il considèrera toujours comme faisant partie de lui-même. Lorsque les parents retardent le moment de le dire jusqu’à l’adolescence ou même l’âge adulte, une situation compliquée peut s’instaurer : le jeune peut penser qu’il y a eu un secret crucial dans sa famille auquel il n’a pas pris part.
Ce qui est vraiment important pour tout enfant c’est de se sentir aimé et désiré, et savoir que ses parents ont fait tout leur possible pour l’avoir ou qu’ils lui expliquent qu’ils débordaient de joie lorsqu’ils ont appris qu’il était conçu peut être une expérience vraiment réconfortante et positive.

Ressources

  • L’organisation des familles The Donor Conception Network a édité le livre Telling and Talking (disponible en anglais) pour les parents d’enfants conçus grâce au don, pour les enfants âgés de 0 à 7 ans.
  • Cette même organisation offre le film A different story…, avec des témoignages de personnes conçues grâce à la PMA et au don, qui expliquent ce que cela signifie pour elles.
  • La Clinique Eugin offre à ses patients le livre illustré Le mystère des graines à bébé, un livre très bien écrit qui explique, dans un langage qu’un enfant peut comprendre, les différentes manières d’être conçu.
2019-09-04T08:22:08+00:0018 novembre 2014|Aspects émotionnels|
Prendre rendez-vous

Résolvez tous vos doutes con nuestros especialistas en reproducción asistida

POSEZ LA QUESTION À L’EXPERT

Lors de votre première visite et jusqu’au 31 octobre

ÉVALUATION DE FERTILITÉ 360º GRATUITE