Comment fonctionne le don d’ovules?

L’Espagne possède l’une des lois en matière de PMA les mieux réglementées et ouvertes d’Europe. S’agissant de l’application des techniques de PMA, le panorama européen est très diversifié, certains pays se sont dotés d’un cadre juridique, d’autres pas.

La loi 14/2006 sur les techniques de PMA permet à toutes les femmes de 18 ans et plus d’accéder à ces techniques, indépendamment de leur état civil ou de leur orientation sexuelle. Cela signifie qu’en Espagne il est possible d’appliquer ces techniques aux femmes célibataires ou homosexuelles qui souhaitent exercer leur droit à la maternité.

En ce qui concerne le don de gamètes, il est régi, en Espagne, par le décret royal 412/1996, le décret-loi royal 9/2014 et la loi 14/2006 sur la PMA.

Selon la loi, le don d’ovules est considéré comme volontaire, anonyme et altruiste. Le contrat de don est, quant à lui, basé sur les principes de gratuité, de formalité et de confidentialité. Toutefois, l’indemnisation des donneuses pour les désagréments causés est également prévue et envisagée par la loi.

Nous travaillons avec un groupe de donneuses en bonne santé âgées de 18 à 35 ans, et nous les sélectionnons en fonction de leurs ressemblances physiques avec la receveuse d’ovocytes. Nous contrôlerons le phénotype et les caractéristiques physiques des deux femmes avec les photos en couleur que nous vous demanderons ou que nous prendrons lorsque vous viendrez à la clinique et, avec le document des phénotypes indiqués le jour du premier rendez-vous.

Conformément aux dispositions légales, chez Eugin nous réalisons une attribution personnalisée entre donneuse et receveuse, en veillant à obtenir la plus grande similitude phénotypique et, si nécessaire, entre les groupes sanguins également. Le don d’ovules est entièrement anonyme, mais la loi permet de fournir aux futurs parents des informations générales à propos de la donneuse sans révéler son identité.

Actuellement, grâce à l’existence de tests génétiques, nous sommes en mesure de réaliser une attribution entre sperme et ovules de la donneuse afin de minimiser le risque de transmission de maladies génétiques au futur bébé.

L’éducation, le niveau intellectuel, la religion, les croyances ou les facultés physiques et psychologiques ne sont pas des facteurs déterminants ; il s’agit de critères d’éducation personnelle des parents et de l’environnement social. Par conséquent, nous n’en tenons pas compte pour sélectionner les donneuses.

Lorsque vous serez sous traitement hormonal, plusieurs donneuses commenceront la stimulation, et lorsque nous considérerons que votre endomètre est prêt, nous attribuerons l’une des donneuses qui coïncide avec vos caractéristiques physiques et nous vous indiquerons le jour où elle sera prête pour réaliser la ponction. Ce laps de temps où nous considérons que votre endomètre est prêt est variable et dépend en grande partie du temps de stimulation des donneuses.

Cette méthode vous permet de mener à terme le traitement en toute tranquillité et de ne pas dépendre d’une seule donneuse qui peut être écartée pendant le cycle si elle ne répond pas bien à la stimulation ovarienne. Ce serait un problème pour vous puisque vous devriez aussi suspendre votre traitement hormonal. Ce système vous permet d’éviter l’annulation de votre traitement et d’être inutilement stressée.

Les donneuses ont un traitement plus court que le vôtre et elles le commenceront quand vous, vous aurez déjà commencé le vôtre. Il va de soi que nous ne vous informerons pas des dates des contrôles folliculaires des donneuses mais seulement du jour de la ponction folliculaire.

Généralement, nous transférons 1 embryon apte afin d’éviter, dans la mesure du possible, une grossesse gémellaire.

En ce qui concerne l’évaluation des embryons que nous transférons, elle a lieu en laboratoire. Il s’agit d’une évaluation morphologique des différentes étapes de leur développement, où plusieurs paramètres sont pris en compte : le nombre de cellules, leur taille et leur symétrie, la fragmentation, l’expansion du blastocyste … Les biologistes les classent, en fonction de ces critères, en deux groupes : aptes ou non aptes à être transférés, et seuls les embryons aptes sont transférés.

La législation espagnole permet le transfert de trois embryons au maximum. Cependant, la Clinique EUGIN ne recommande pas le transfert de 3 embryons. D’ailleurs, le taux de réussite observé est pratiquement identique à celui du transfert d’1 embryon au stade blastocyste ou de deux embryons au stade de cellules. Cependant, il y a un risque beaucoup plus important d’avoir une grossesse multiple (gémellaire ou triple) qui implique aussi des problèmes lors de la grossesse et de l’accouchement :

  • Pour les enfants : les risques de prématurité augmentent avec toutes les conséquences que cela implique.
  • Pour les femmes : les risques d’accouchements prématurés, d’hypertension de grossesse, de diabète de grossesse, etc., augmentent.

Nous ne voulons mettre en danger ni votre vie ni celle de votre enfant, et nous souhaitons éviter de pratiquer une réduction embryonnaire qui entraîne beaucoup de troubles psychologiques ou de pertes fœtales involontaires.

La clinique propose les transferts entre le 15e et le 60e jour du traitement d’œstrogènes, quand la donneuse sélectionnée selon votre profil phénotypique est prête pour la ponction de ses ovocytes. Nous pourrons vous en informer 2 jours à l’avance.

La plupart des transferts ont lieu entre le 15e et le 45e jour du traitement.

Si vous pensez suivre un traitement de PMA, dans un premier temps, nous évaluerons votre cas au cours d’une première visite. Dans le cas où vous auriez besoin d’un don de gamètes, tous les processus seront appliqués avec la plus grande rigueur. En Espagne, conformément à la loi, le don d’ovocytes et le don de sperme sont considérés comme étant confidentiels. Les receveuses d’ovules ou de sperme doivent tenir compte du fait que, lors de l’application des techniques, le choix des donneurs incombe au centre de PMA, et que ce choix se fera en respectant au maximum les caractéristiques entre le donneur et la receveuse. La loi n’autorise pas la receveuse de gamètes à choisir le donneur/la donneuse.

Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d’éclaircir un doute, consultez gratuitement nos experts.

Vous avez un doute qui doit être immédiatement aplani ?

Prenez rendez-vous avec notre équipe ou posez la question à nos experts.

Prendre rendez-vous
Poser la question à nos experts

Vous avez un doute qui doit être immédiatement aplani ?

Prenez rendez-vous avec notre équipe ou posez la question à nos experts.

Prendre rendez-vous
Poser la question à nos experts

Des questions connexes:

Eugin reste à vos côtés

RÉALISEZ VOTRE RÊVE D'ÊTRE MÈRE