Le don d’ovocytes est une activité parfaitement réglementée et contrôlée d’une manière stricte en Espagne

Malgré ce que certains médias internationaux suggèrent, la crise n’a pas fait s’envoler le nombre de dons d’ovocytes

Lab_Eugin

Un article de l’hebdomadaire allemand « Der Spiegel » où sont détaillées les expériences de donneuses d’ovocytes a fortement surpris le secteur de la PMA en Espagne. Bien que la situation décrite par la publication ne reflète pas la réalité, sauf dans des cas exceptionnels, des experts de la clinique Eugin ont montré leur préoccupation à ce sujet.

Les professionnels de cette clinique de procréation assistée veulent que soit éliminé tout doute concernant une hypothétique exploitation des donneuses d’ovocytes. Ils affirment que la loi espagnole est l’une des plus avancées d’Europe.

Modèle de qualité et sécurité en matière de don

Cela fait 25 ans – depuis 1988 – que l’Espagne réglemente et contrôle le don d’ovocytes, passant ainsi à être l’un des premiers pays à légiférer en la matière et leader mondial en dons d’organes sur les 20 dernières années.

De fait, elle dispose de lois claires et transparentes sur les dons et la procréation médicale assistée, qui réglementent parfaitement l’activité médicale dans ce domaine. Dans notre pays, les dons sont réalisés selon des directives médicales, éthiques et légales, raffinées et strictes, avec des résultats supérieurs à la moyenne européenne, raisons pour lesquelles nombreux sont ceux et celles dans le monde qui nous font confiance pour réaliser leur souhait d’avoir un enfant.

La demande de donneuses dépend du nombre de patientes

Face à la polémique suscitée, la directrice de la clinique Eugin, Valérie Vernaeve, souligne qu’ « il est important de comprendre que le nombre de dons dépend uniquement et exclusivement de la demande provenant des patientes ».

Nous pouvons donc affirmer que la crise n’a pas fait s’envoler le nombre de donneuses en Espagne. Les données de la clinique vont dans ce sens puisque 59,6% du total des donneuses travaillent par rapport à 23,8% qui ne travaillent pas, ce chiffre étant bien inférieur au taux actuel de chômage pour cette tranche d’âge.

Infographie: Comment les donneuses sont-elles sélectionnées?

2013-05-31T12:11:40+00:0031 mai 2013|A propos de la reproduction assistée|
Prendre rendez-vous

Résolvez tous vos doutes con nuestros especialistas en reproducción asistida

POSEZ LA QUESTION À L’EXPERT

Lors de votre première visite et jusqu’au 30 novembre

ÉVALUATION DE FERTILITÉ 360º GRATUITE