Ce qui change (ou pas) dans votre vie durant le traitement de congélation d’ovules

Publié: 13 février 2018|Actualisé: 19 janvier 2022|Traitement.|

Votre routine quotidienne est à peine modifiée pendant le processus de préservation de la fertilité qui ne dure que quelques jours

que no cambia en tu vida durante el tratamiento

Vous avez décidé de faire congeler vos ovules et, en deux semaines, vous aurez terminé le traitement. C’est aussi rapide que cela. Et, en plus, sans complications : durant ces jours-là, vous pourrez mener une vie normale. Cependant, tenez compte du fait que, durant la phase de stimulation ovarienne, vous devrez vous administrer des médicaments —oui, oui, vous-même… bon, ou pas— pour que votre corps augmente la production d’ovules. Boire trop d’alcool ou se droguer, surtout lorsque l’on prend un médicament ne serait pas très recommandable. You know what I mean.

Alors, si vous avez déjà des habitudes saines, il n’y a donc pas de raison à ce que vous y changiez quoi que ce soit. Si ce n’est pas le cas… Que puis-je vous dire? Qu’il est bon de suivre ces conseils. En fait, ces conseils sont bons en toute circonstance. Et surtout lorsque l’on suit un traitement médical, n’est-ce pas? Toutefois, cela ne signifie pas non plus que si vous fumez vous deviez arrêter de le faire durant le traitement de préservation de la fertilité. Pas de panique!

En résumé, si votre routine n’a rien à voir avec les débauches de Lindsay Lohan ou de Pete Doherty à leur époque sauvage, vous détecterez à peine les changements.

Et la sexualité?

Durant la stimulation ovarienne, vous pourrez avoir des rapports sexuels en toute normalité, mais, au fur et à mesure que le jour de la ponction folliculaire arrivera, il faudra éviter les rapports sans protection à cause du risque de grossesse multiple. Par ailleurs, étant donné que les ovaires sont hyper stimulés, il est possible que vous ressentiez des gênes ou même des douleurs durant le coït. Après la ponction, et jusqu’à ce que vos règles reviennent, il est préférable de ne pas avoir de rapports afin d’empêcher la fécondation d’un ovocyte qui aurait pu être libéré.

Un peu de planification

Rappelez-vous que lors de la phase de stimulation, vous devez vous faire la piqûre tous les jours à la même heure. Il est conseillé de la faire entre neuf et onze heures du soir. Si vous intégrez cette habitude à votre routine quotidienne, cela ne représentera aucun effort. Après avoir dîné, une petite piqûre et au lit (ou bien vous vous mettez à regarder un épisode, rien qu’un, c’est promis juré, de ce feuilleton qui vous vole plus d’heures de sommeil que ce qu’il ne faudrait).

Comment mon corps réagira-t-il?

L’augmentation de l’activité hormonale à laquelle vos ovaires sont soumis peut entraîner de légères gênes, qui ressemblent fort à celles que vous ressentez lors de vos règles.

L’augmentation de l’activité hormonale à laquelle vos ovaires sont soumis peut entraîner de légères gênes, qui ressemblent fort à celles de vos règles. Il s’agit essentiellement d’une distension ou d’un gonflement au niveau de l’abdomen ainsi que des hauts et des bas émotionnels. Rien de neuf.

Cependant, lors de l’aspiration folliculaire, vous ne ressentirez aucune gêne. Nous vous administrerons un calmant et, en dix minutes, nous aurons déjà prélevé les ovules qui seront ensuite vitrifiés. Même si l’intervention est très brève, votre séjour en clinique durera deux heures de plus afin de nous assurer que votre état de santé est optimal à tout moment. Lorsque vous quitterez le centre, vous pourrez le faire par vos propres moyens, même si nous conseillons toujours d’être accompagnée. Ah, et si possible, prenez ce jour de congé pour pouvoir vous reposer. Vous pourrez immédiatement reprendre votre rythme habituel!

DEMANDER RDV PAR VIDÉOCONFÉRENCE