Eugin est le premier centre de PMA en Europe qui applique une analyse de dépistage des maladies rares à ses donneuses

Le test élimine pratiquement le risque pour le bébé d’hériter des maladies génétiques graves de la donneuse et du père.

Eugin est le premier centre de Procréation Médicalement Assistée en Europe qui applique un test de déìstage des maladies rares à sa banque de donneuses

La mucoviscidose, la dystrophie musculaire, le syndrome du X fragile et jusqu’à 250 maladies génétiques graves disparaîtront pratiquement chez les bébés nés par le biais d’un traitement de procréation médicalement assistée. Eugin est le premier centre de PMA en Europe qui applique une analyse de dépistage des maladies rares à ses donneuses.

Le test, réalisé au départ d’un prélèvement sanguin, permet de détecter toutes les donneuses d’ovules porteuses de maladies génétiques parmi les 250 maladies identifiées. Actuellement, la majorité des personnes sont porteuses d’une maladie génétique sans le savoir: même en étant porteuses, elles ne développeront pas la maladie. En fait, 4 couples sur 100 courent le risque de transmettre une de ces maladies à leurs enfants.

Les maladies génétiques graves en point de mire

« Les maladies génétiques héréditaires, auxquelles nous faisons référence, ont un pronostic grave et, dans de nombreux cas, l’enfant ne parvient pas à les surmonter”, affirme le Dr Rita Vassena, directrice scientifique de la Clinique Eugin. « Notre objectif est de parvenir à ce que des enfants sains naissent par le biais de la procréation médicalement assistée », explique-t-elle, « et, actuellement, la science nous permet de circonscrire de nombreuses maladies de ce type », assure-t-elle.

En France, 1 bébé sur 100 est touché par une de ces maladies génétiques héréditaires, selon le Dr Vassena, « ces pathologies ont un impact significatif sur l’espérance et la qualité de vie du bébé, et c’est un drame pour la famille ».

Dernière mise à jour: mars, 2016
Votre première visite, sans engagement