Comment fonctionne le don d’ovules ou de sperme en Espagne?

En Espagne, la loi protège cette technique, en spécifiant qu’elle est anonyme et altruiste. Les donneuses sont des jeunes femmes saines, de 18 à 35 ans, qui souhaitent aider d’autres femmes à devenir mères, et pour cela, se soumettent à une évaluation médicale rigoureuse. La Clinique EUGIN est l’un des centres européens réalisant le plus de traitements de ce type, et par conséquent notre système de sélection est un des plus perfectionnés et des plus reconnus.

 Que dit la législation espagnole sur le don de gamètes?

Les dons d’ovules ou de sperme sont des procédures régulées par la législation espagnole depuis 1988, de sorte que l’éthique des procédés médicaux et biologiques impliqués est garantie à tout moment, tout comme la santé des donneurs et de l’embryon, produit du don.

Le don de gamètes est libre, altruiste et anonyme pour les patients qui en ont besoin.

Les donneuses d’ovocytes doivent être âgées de 18 à 35 ans.
Les donneurs de sperme doivent être âgés de 18 à 50 ans.

ALTRUISTE: La commercialisation de gamètes et d’embryons est interdite par la Loi espagnole ; les ovules ou l’échantillon de sperme doivent être exclusivement utilisés pour aider une femme à avoir l’enfant qu’elle désire. La Commission Nationale de Procréation Humaine Assistée, organisme constitué pour orienter le développement de la loi, conseille de compenser économiquement les donneurs pour le dévouement et le temps employé pour faire ce don.

ANONYME: La loi spécifie que la receveuse et la donneuse ne peuvent obtenir d’informations l’une sur l’autre ni dans le présent ni dans le futur. Cela implique que la femme ne pourra jamais connaître, voir ou choisir les personnes qui donneront leurs gamètes. Les donneurs signent un contrat par lequel ils acceptent de donner leurs gamètes à une femme qui en a besoin et qu’ils n’auront jamais aucun rapport avec le futur enfant.

Théoriquement, il n’y a pas de nombre limite de dons mais le nombre maximum d’enfants nés d’une même donneuse est de six (y compris ses propres enfants).

Quels sont les examens pratiqués aux donneurs?

Les donneurs de sperme et les donneuses d’ovocytes sont sélectionnés par une stricte évaluation médicale. Avant de pouvoir donner ses ovules, la donneuse devra faire différents examens pour confirmer le bon fonctionnement ovarien, l’absence de maladies infectieuses et de problèmes génétiques :

Pour les donneuses d’ovocytes:
Analyses de sang: Sérologies (Hépatite B et C, HIV et Syphilis, rubéole), détermination du groupe sanguin, réalisation d’un caryotype pour écarter des anomalies chromosomiques, analyse génétique pour écarter des porteuses de fibrose kystique et électrophorèse d’hémoglobines pour écarter certaines anémies héréditaires.

Examens gynécologiques: Cytologie, cultures cervicales pour le Gonocoque et la Chlamydia, échographie gynécologique.

Entretiens avec le médecin: Pour confirmer l’absence de maladies génétiques dans les antécédents personnels ou familiaux, avec le psychologue pour évaluer la santé mentale de la donneuse et avec l’équipe de l’infirmerie pour lui expliquer comment suivre le traitement.

Pour les donneurs de sperme:
Analyses de sang: Sérologies (Hépatite B et C, VIH et Syphilis, Chlamydia et Cytomégalovirus), détermination du groupe sanguin, réalisation d’un caryotype pour écarter des anomalies chromosomiques, étude de fibrose kystique.

Six mois après la congélation de l’échantillon, le donneur devra répéter ses sérologies pour confirmer sa négativité et s’assurer qu’il n’existait pas d’infection latente au moment du don.

Examens de l’échantillon: Spermogramme (étude complète des caractéristiques de mobilité, concentration et morphologie des spermatozoïdes).

Entretiens avec le médecin: Pour confirmer l’absence de maladies génétiques dans les antécédents personnels ou familiaux et pour évaluer la santé mentale du donneur.

Quels sont les traitements que suivent les donneurs de gamètes?

Pour les donneuses d’ovocytes:
La Clinique EUGIN dispose de son propre programme de don d’ovules.

Plusieurs rendez-vous avant le cycle de don : La donneuse reçoit des informations détaillées sur le don (finalité, aspects légaux, examens à passer, stimulation ovarienne, effets secondaires, obtention d’ovules, type d’anesthésie, risques). On ouvre un dossier clinique et on pratique un contrôle gynécologique complet. Les résultats des examens pratiqués sont commentés et un entretien avec le psychologue a lieu. Si les résultats sont bons, la donneuse participe à un atelier où on lui explique le traitement et la façon de s’administrer elle-même les médicaments.

Phase de stimulation: La stimulation se fait par piqûres sous-cutanées quotidiennes. Cela dure 10 jours en moyenne, selon le type de stimulation.

Ponction folliculaire: La ponction folliculaire se fait sous contrôle échographique et par voie transvaginale, elle dure environ 15-20 minutes. La donneuse est sous sédation profonde et se repose de 1h30 à 2 heures après la ponction.

Contrôle post-ponction: Après le contrôle, si la donneuse se sent bien, elle peut quitter le centre avec les instructions postopératoires. Elle est contactée par téléphone 12 heures après et on lui propose une attention téléphonique continue pendant 24 h. Un rendez-vous de contrôle est alors programmé.

Pour les donneurs de sperme:
La Clinique EUGIN s’adresse à une des banques de sperme disponibles si des échantillons de sperme de donneurs sont nécessaires pour un traitement spécifique.

Les donneurs ne doivent suivre aucun traitement. Ils doivent juste maintenir une abstinence sexuelle de 3 à 5 jours avant le don.

La stimulation ovarienne de la donneuse a-t-elle des risques sur sa fertilité future?

Le don d’ovules n’a aucun effet négatif sur la fertilité de la donneuse. En général, une femme en bonne santé dispose à sa naissance d’environ 400.000 ovocytes (Cumules immatures des futurs ovules) dans ses ovaires.

Seulement 400 d’entre eux mûrissent au cours de sa vie, nombre correspondant aux cycles ovulatoires pendant la période fertile de la femme (entre 13 et 45 ans environ).

Les autres ne mûrissent pas et ne sont donc pas utilisés naturellement par la femme: la stimulation ovarienne effectuée au cours d’un processus de don d’ovule permet simplement de profiter de ces ovocytes inutilisés et dont elle ne se servira jamais.

À la Clinique Eugin, les donneuses suivent un traitement avec une légère stimulation à faibles doses, pour éviter l’obtention d’un nombre d’ovocytes trop important car nous privilégions la qualité sur la quantité d’ovocytes afin de réduire les effets secondaires tels que les ballonnements, la rétention de liquides ou les douleurs abdominales qui peuvent apparaître dans certains cas.

Une fois la ponction des ovocytes réalisée, la donneuse recommencera à ovuler normalement et peut avoir des enfants si elle le souhaite. De nombreuses donneuses ayant participé au programme de donation Eudona, ont été mères après leur don. Beaucoup d’entre elles ont également refait des dons d’ovules après leur accouchement.

Retour aux Questions Fréquentes

Votre première visite, sans engagement