Grossesse à 40 ans : conseils, soins et avantages d’être mère à 40 ans

Publié: 15 septembre 2022|Actualisé: 20 septembre 2022|A propos de la reproduction assistée.|

Quel que soit l’âge des couples, dans la société actuelle, la décision de mettre un enfant au monde dépend de nombreux facteurs et est souvent perçue comme un acte de courage, de procrastination ou la nécessité d’une situation financière plus favorable avant de franchir le pas. C’est peut-être la raison pour laquelle les couples remettent peut-être cette décision à plus tard, à tel point que les grossesses à 40 ans sont de plus en plus fréquentes.

C’est ce que l’on observe dans les statistiques tant au niveau mondial que dans les données sur la fécondité en Espagne. En outre, le report des projets de maternité dans le futur dépend non seulement de la stabilité économique, du mode de vie ou de la certitude du quotidien, mais aussi des progrès de la recherche médicale. Aujourd’hui, si une femme souhaite devenir mère après 40 ans, les progrès de la science lui permettent d’augmenter les chances de grossesse au point qu’avoir un enfant à 40 ans ou plus n’est plus impossible, mais une réalité.

Probabilité d’une grossesse à 40 ans et après 40 ans

Âge

27 ans

Sans congélation

Avec congélation

Votre fertilité actuelle
78%
27@2x-v2

Âge limite conseillé : 40 ans

Probabilité de grossesse

Pendant longtemps, la médecine a considéré qu’une femme était trop âgée pour concevoir un enfant (femme âgée) après 35 ans. Comme nous l’avons montré dans l’article sur la probabilité de grossesse en fonction de l’âge, la probabilité cumulée de grossesse est inférieure à 50 % à 39 ans, tandis que la probabilité de grossesse à 40 ans est de 47 % et de 36 % à 42 ans.

Il y a une explication biologique à cela. Au fil du temps, on observe un déclin naturel de la fertilité chez les femmes. Ce potentiel reproductif d’une femme, qui dépend du nombre et de la qualité de ses ovocytes, est connu sous le nom de réserve ovarienne.

Bien qu’il soit possible de tomber enceinte à 40 ans, dans le cas des femmes, la quantité d’ovules et, surtout, leur qualité, diminuent considérablement après 35 ans, raison pour laquelle de nombreuses patientes commencent à chercher de l’aide en ayant recours à des traitements tels que la fécondation in vitro, l’insémination artificielle et d’autres techniques de reproduction assistée. En effet, alors qu’à la puberté, les femmes ont en moyenne entre 300 000 et 500 000 ovocytes, à l’âge de 37 ans, ce nombre tombe à 25 000, puis chute radicalement à 1 000 à l’âge de 51 ans.

En outre, avec le temps, il y a également un vieillissement de l’ovaire et de ses ovocytes, détériorant la qualité des ovules et augmentant les problèmes génétiques. C’est pourquoi on dit aujourd’hui que la fertilité des femmes commence à diminuer à partir de la troisième décennie et s’accentue vers l’âge de 38 ans. Par conséquent, bien qu’il existe des cas de grossesses naturelles chez les femmes après l’âge de 40 ans, ils ne sont pas courants. C’est pourquoi la science a évolué pour offrir cette possibilité à davantage de femmes.

Symptômes de la grossesse à 40 ans

Les symptômes de la grossesse à 40 ans ne sont pas très différents des symptômes de la grossesse à tout autre âge.

Les symptômes habituels sont :

  • Des envies.
  • Constipation et ballonnements.
  • Douleur au niveau du bassin et du bas du dos (région lombaire).
  • Sensation de malaise, brûlures d’estomac et vomissements
  • Douleur, oppression et gonflement des seins (mastite)
  • Miction fréquente.

Mais malgré les similitudes, dautres symptômes peuvent s’avérer plus difficiles pour cette tranche d’âge.

Certaines femmes de plus de 40 ans signalent des douleurs articulaires et osseuses. Cela est probablement dû au fait que, avec le temps, il est normal que la lubrification des articulations et la masse osseuse du corps diminuent.

D’autres font état d’une sensation de fatigue plus prononcée. Cependant, il existe des symptômes plus importants que votre médecin doit surveiller, car ils peuvent présenter un risque réel pour votre grossesse.

Risques de la grossesse à 40 ans

Il est possible d’avoir un bébé en toute sécurité à 40 ans. Cependant, toute grossesse (assistée ou naturelle) après cet âge sera considérée comme à haut risque.

Par conséquent, votre médecin doit vous suivre de près, vous et votre bébé, sur le plan clinique afin de détecter les premiers symptômes de risque, tels que :

  • L’hypertension artérielle : elle peut augmenter le risque d’une complication de la grossesse appelée pré-éclampsie.
  • Diabète gestationnel : augmentation du taux de glucose dans le sang pendant la grossesse.
  • Défauts congénitaux: en raison du vieillissement de l’ovaire, il existe une plus grande probabilité d’altérations génétiques pouvant être associées à une fausse couche ou au syndrome de Down chez le bébé.
  • Le bébé a un poids insuffisant à la naissance.

Il existe des mesures que vous pouvez prendre pour réduire le risque de souffrir d’hypertension artérielle et de diabète gestationnel. Un exercice régulier et doux et une alimentation équilibrée vous aideront à rester en bonne santé, vous et votre bébé.

Avoir une deuxième ou une troisième grossesse à 40 ans change-t-il quelque chose ?

Le fait d’avoir une deuxième grossesse à 40 ans, ou une troisième, ne devrait pas nécessairement changer quelque chose. Si vous avez eu des grossesses et des accouchements sans complication, si vous êtes en forme et en bonne santé, il y a de fortes chances que vous et votre bébé alliez bien aussi.

Dans le cas de grossesses antérieures avec des complications associées telles que le placenta praevia, le diabète gestationnel, l’hypertension artérielle, la pré-éclampsie, etc., votre médecin suivra de plus près l’évolution de la grossesse actuelle.

Traitements de fertilité pour les femmes de plus de 40 ans

La grossesse peut généralement prendre un certain temps, quel que soit l’âge. Mais si vous souhaitez tomber enceinte après l’âge de 40 ans et que vous essayez depuis six mois sans succès par voie naturelle, il est peut-être temps de consulter un médecin spécialiste en fertilité.

Chez Eugin, nos spécialistes de la fertilité effectueront d’abord les tests de diagnostic nécessaires pour déterminer s’il existe des facteurs qui affectent votre capacité à tomber enceinte. Ces tests de fertilité pour les femmes de 40 ans peuvent inclure des échographies pour examiner l’utérus et les ovaires, ou des analyses de sang pour vérifier la réserve ovarienne, ainsi que des examens de l’homme, le cas échéant, pour écarter les différentes causes d’infertilité masculine.

En fonction de ces résultats, il existe différentes options de traitement :

  • Insémination artificielle: Avec cette technique, des spermatozoïdes sélectionnés dans un échantillon, soit de votre partenaire, soit d’un donneur anonyme, seront placés dans votre utérus. Cette technique a tendance à être plus efficace pour les femmes de moins de 40 ans. (lien vers les taux de réussite)
  • Fécondation in vitro Il s’agit d’une technique de laboratoire qui nous permet de féconder un ovule avec un spermatozoïde en dehors de l’utérus. L’une de ces combinaisons peut être établie en fonction de la santé du couple et de votre situation personnelle :

Quels sont les avantages d’une grossesse après 40 ans ?

La maturité d’une femme peut, à certains égards, être considérée comme un avantage, car elle est mieux préparée à relever de nouveaux défis. D’une part, il se peut qu’elle ait déjà établi sa carrière et qu’elle puisse consacrer plus de temps à l’éducation de ses enfants, ou que sa situation financière soit plus favorable, assurant ainsi une meilleure qualité de vie.

En outre, certaines recherches ont montré d’autres avantages potentiels d’avoir un enfant après 40 ans, tant pour la mère que pour l’enfant, notamment :

Le plus important est de demander à votre gynécologue ce qu’il faut attendre d’autre pendant la grossesse en fonction de votre âge et de votre état de santé général.

Il existe différentes options permettant aux femmes de planifier leur fertilité, dont la congélation de leurs ovules à un plus jeune âge afin de les préserver pour l’avenir.

Bien qu’il ne soit pas aussi facile d’y parvenir qu’à un âge plus jeune, il est toujours possible, avec les connaissances et les soins appropriés, d’avoir une grossesse saine après 40 ans. Nous voulons vous aider à devenir une maman en prenant soin de votre santé et de celle de votre bébé. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter et nos experts en fertilité étudieront votre cas.

DEMANDER RDV PAR VIDÉOCONFÉRENCE