Cette technique a pour but de sélectionner les embryons du point de vue chromosomique
Cette technique est réalisée au sein de programmes de fécondation in vitro. Votre médecin vous indiquera si, dans votre cas, cela peut être utile

Elle s’applique aussi bien aux ovules qu’aux embryons, et c’est avec ces derniers qu’elle donne les meilleurs résultats

PDF brochure (570 Kb)

Le PGS avec CGH array est une technique de laboratoire qui permet d’étudier l’ADN des ovules ou des embryons pour sélectionner ceux qui possèdent une charge génétique correcte.
Cette technique est réalisée au sein de programmes de fécondation in vitro. Votre médecin vous indiquera si dans votre cas cela peut être utile.

Le diagnostic peut être obtenu de deux manières différentes:

Criblage génétique préimplantatoire avec embryons

Dès que la fécondation in vitro a été réalisée et avant de transférer l’embryon dans l’utérus, on étudie votre matériel génétique afin de détecter si la charge génétique est correcte.

Cette étude est menée lorsque les embryons se trouvent dans la phase de 6-8 cellules, généralement lors du 3e jour de leur développement. Pour étudier leur matériel génétique, on effectue une biopsie de chacun d’entre eux et on ne sélectionne que les embryons sains qui seront transférés vers l’utérus.

Diagnostique préimplantatoire en utilisant des ovules

Le diagnostique génétique des ovules nous permet de détecter des pathologies génétiques ou chromosomiques dans l’ovule, avant la formation de l’embryon.
Cette technique analyse une partie en concret de l’ovule, le corpuscule polaire, donc elle ne détecte que des pathologies héréditaires d’origine maternelle.

Afin d’étudier les ovocytes matures, il est procédé à une biopsie du corpuscule polaire. Elle s’effectue par une légère incision dans la zone pellucide qui l’enveloppe. Une fois extrait le corpuscule polaire, on insémine chaque ovocyte par micro-injection intra-plasmatique d’un spermatozoïde (ICSI). Au bout de 2 jours, on obtient le résultat génétique du corpuscule polaire: Les embryons provenant d’ovocytes génétiques sains sont sélectionnés pour le transfert.

Dernière Mise À Jour: mai 2017