pregnant woman touching her belly

Grossesse à risque à un âge avancé : conseils si vous allez être mère après 40 ans

Publié: 26 octobre 2022|Actualisé: 26 octobre 2022|A propos de la reproduction assistée.|

Le rythme de vie actuel pousse parfois les femmes à reporter leur maternité pour des motifs professionnels, de formation, financiers, personnels, etc. Il se peut que vous ayez attendu pour que votre carrière professionnelle soit plus consolidée, pour avoir une meilleure situation financière ou personnelle, ou parce que, jusqu’à présent, vous ne vous sentiez pas prête à être mère.

Quelle que soit la cause, être mère après 40 ans est une réalité de plus en plus fréquente dans notre société. C’est pourquoi, il est courant que les femmes qui veulent être mère à partir de cet âge souhaitent savoir ce qu’il en est et quand une grossesse est considérée à risque à un âge avancé. Être une mère âgée —terme médical qui concerne les mères de plus de 35 ans en raison de la possibilité de présenter davantage de risques de subir des maladies liées à la grossesse— comporte une série de risques pour la mère et le bébé.

Voilà pourquoi, dans cet article, nous souhaitons vous fournir toutes les informations dont vous avez besoin. Chez Eugin, depuis 1999, nous aidons des femmes comme vous à réaliser leur rêve de fonder une famille, et vous proposons le traitement médical et l’accompagnement émotionnel qui s’adaptent le mieux à votre situation personnelle.

À quel âge considère-t-on qu’une grossesse est à risque ?

En termes de probabilité, les femmes de moins de 35 ans ont une probabilité de 15 % de subir une fausse couche, alors que les femmes entre 35 et 45 ans ont une possibilité qui oscille entre 20 % et 35 %. Après 45 ans, le risque augmente jusqu’à atteindre 50 %. Par conséquent, on peut dire que, au fur et à mesure qu’une femme dépasse la barrière des 35 ans, la grossesse est considérée à risque, tant pour la mère que pour le bébé.

Toutefois, grâce au développement constant des techniques de PMA, la maternité à un âge avancé est devenue une réalité de plus en plus habituelle, et son évolution est mieux contrôlée et beaucoup plus sûre. C’est pourquoi il est recommandé de chercher le conseil et l’aide de professionnels, car ils vous permettront d’éviter des risques liés à la grossesse à un âge avancé. Chez Eugin, nous vous conseillons de contacter nos professionnels afin qu’ils évaluent l’option qui convient le mieux à votre situation.

Quels sont les risques d’une grossesse après 40 ans ?

La réduction des probabilités d’être naturellement enceinte est le premier grand handicap après 40 ans. La réserve ovarienne d’une femme de 40 ans a baissé et, même s’il est encore possible d’être enceinte et d’avoir un accouchement normal, sa fertilité ne cesse de baisser. Si à ce facteur vient s’ajouter le fait que l’âge de l’homme a également une influence (la production de sperme diminue aussi avec l’âge et il est de moindre qualité), les probabilités d’une grossesse naturelle peuvent également diminuer.

En général, à partir de 40 ans, d’autres problèmes de santé apparaissent comme, par exemple, l’hypertension. Ce facteur de risque lors d’une grossesse à 40 ans peut engendrer une complication appelée prééclampsie. À cet âge, il y a également davantage de possibilités de développer un diabète durant la grossesse.

Quant aux autres risques liés à une grossesse à un âge avancé, il convient de mentionner que le risque de fausse couche lors du premier trimestre est supérieur en raison de problèmes chromosomiques. Par ailleurs, les possibilités de développer des anomalies chromosomiques, comme le syndrome de Down, augmentent à cause de la réduction de la qualité des ovocytes et du sperme au fil des ans. Finalement, les naissances de bébés prématurés et de faible poids sont également plus fréquentes.

Même si, dans cet article, nous vous expliquons ce qui peut se passer lors d’une grossesse à risque en raison d’un âge avancé, ceci ne signifie pas que cela arrive toujours. En tout cas, quel que soit l’âge, il est important d’aborder une grossesse en étant en bonne santé et d’essayer de conserver un mode de vie équilibré pendant toute sa durée. Il est essentiel de vous faire conseiller par votre gynécologue durant toute la grossesse.

Types de grossesses à haut risque et comment vous préparer pour une grossesse à un âge avancé.

Une grossesse à haut risque est une grossesse qui peut présenter des facteurs pouvant mener à un résultat défavorable. Les facteurs ci-dessous peuvent être considérés comme des causes de grossesses à haut risque :

  • L’âge de la mère est supérieur à 40 ans (surtout si c’est la première grossesse).
  • Grossesse précédente difficile (mort-né, accouchement prématuré).
  • Maladies maternelles : anomalies au niveau de la structure des organes reproducteurs, diabète, hypertension, etc.
  • Grossesse multiple.
  • Pertes ou saignements.
  • Anomalies de développement du bébé.
  • Accident.

Si vous souhaitez être enceinte et si vous avez un âge à risque, essayez d’être le plus en forme possible. Il est important d’éliminer la consommation de tabac et d’alcool, et d’avoir une alimentation équilibrée. Dans les cliniques Eugin, nos spécialistes vous aideront à ajuster votre régime alimentaire, votre mode de vie, et vous donneront des conseils pour mener votre grossesse à terme.

En cas de grossesse à haut risque, votre médecin vous indiquera quels sont les conseils à suivre, qui consistent, en général, à privilégier le repos, à limiter les efforts physiques et à prendre certains médicaments prescrits. Il est bon de réaliser des contrôles fréquemment.

Peut-on demander un congé de maladie pour cause de grossesse à risque à un âge avancé ?

Les congés de maladie dépendent de chaque femme et du risque que la grossesse comporte. La Société espagnole de gynécologie et d’obstétrique (Sociedad Española de Ginecología y Obstetricia) a élaboré un tableau destiné aux mutuelles afin de les orienter à ce sujet. Ce tableau —appelé le tableau SEGO— prévoit le congé de maladie dès le premier jour pour les cas où il existe un risque évident pour la grossesse ou si la grossesse est considérée comme à haut risque. Si ce n’est pas le cas, ce congé de maladie s’adaptera en fonction de votre état de santé (et à ce que vous pouvez faire sans risque pour vous et votre bébé) lors des semaines qui restent.

Dès que la demande de congé de maladie a été introduite, le délai de résolution, selon les dispositions du RD 286/2003, ne doit pas dépasser les 30 jours. Normalement, les mutuelles répondent bien avant cela.

Quelles sont les semaines qui présentent le plus de risques lors d’une grossesse ?

Le risque de fausse couche est plus grand jusqu’à la 12e semaine, tant pour les grossesses à un âge avancé que pour les autres. Comme nous l’avons vu, il y a des facteurs qui augmentent le risque de fausse couche durant la grossesse, tels que des troubles hormonaux, des anomalies génétiques de l’embryon, des anomalies immunologiques, etc. Toutefois, la grossesse prend parfois fin pour des raisons inconnues.

Dans ce sens, la fin du premier trimestre de la grossesse est le moment où l’on considère que le risque de fausse couche diminue spontanément, et où commence une période plus sereine pour la future mère. Malgré tout, il est conseillé de maintenir un mode de vie équilibré.

Chez Eugin, il est possible de réaliser certains examens génétiques afin d’éviter la transmission de troubles génétiques héréditaires à nos enfants à naître. L’étude génétique de dépistage des porteurs permet de détecter, avant de commencer le traitement, si les futurs parents ou les donneurs (le cas échéant) sont porteurs de maladies récessives au niveau de leur ADN. Ils ne manifesteront jamais ces maladies eux-mêmes, mais ils peuvent les transmettre à leurs descendants, si la personne avec qui ils vont réaliser le traitement est porteuse de la même maladie.

Que ne devez-vous pas faire en cas de grossesse à haut risque ?

Il est vrai que le terme «haut risque» est inquiétant, mais souvent les femmes ayant une grossesse à haut risque en raison d’un âge avancé n’ont généralement pas de problèmes, et leur grossesse se passe sereinement. De nombreux conseils peuvent contribuer à ce que vous ayez une grossesse paisible et que votre bébé soit en bonne santé.

Comme nous l’avons indiqué auparavant, avoir un poids idéal, un régime alimentaire sain (fruit, légumes, céréales, éviter les aliments transformés et sucrés, ainsi que la consommation excessive de sel) et éliminer le tabac, sont des habitudes fondamentales. Il est également conseillé de réduire le stress, de dormir beaucoup (de 7 à 9 heures de sommeil de qualité par nuit aideront vos défenses) et de maintenir une routine d’exercices modérés (qui aident à étirer les muscles, à renforcer le corps tout en soulageant les douleurs habituelles et à réduire le poids).

Personne n’aime s’entendre dire que sa grossesse est une grossesse à risque en raison de l’âge mais, heureusement, de nombreuses «mères âgées» parviennent à réaliser leur rêve de maternité sans problème. On le voit au quotidien dans notre centre. Halle Berry a eu sa fille à 41 ans. Nicole Kidman, aussi. Et Susan Sarandon a été mère à 45 ans. Ce qui était courant parmi les célébrités, l’est aussi depuis longtemps pour le reste de la société.

DEMANDER RDV PAR VIDÉOCONFÉRENCE