Le transfert d’embryons à J+5

PDF brochure (308 Kb)


La culture des embryons

Au cours d’un cycle de fécondation in vitro, l’ovocyte est inséminé en laboratoire avec les spermatozoïdes. Lorsque la fécondation a lieu, l’embryon commence alors à se développer afin de donner lieu au futur bébé.

Cet embryon reste dans le laboratoire entre 2 et 6 jours, au cours desquels il se transformera en un organisme composé de plusieurs cellules prêt à être implanté dans l’utérus de la future maman.

Qu’est-ce que le blastocyste ?

Le blastocyste est le stade de l’embryon au bout de 5 ou 6 jours de développement, lors de ce que l’on appelle le processus de division cellulaire. Dans des conditions naturelles, c’est précisément lors de cette phase que l’embryon est prêt à s’implanter dans l’endomètre.

Nous avons beau nous efforcer à recréer des conditions similaires à celles du corps humain, tous les embryons ne parviennent pas à cette phase en laboratoire. En fonction de la qualité des ovocytes, des spermatozoïdes et d’autres facteurs, seuls quelques-uns parviendront à se développer jusqu’au stade de blastocyste.

Dans quels cas conseille-t-on de réaliser le transfert au stade de blastocyste ?

Le moment où l’embryon est transféré dans l’utérus de la future mère dépend de chaque cas en particulier, et ce sera votre médecin, conjointement avec l’embryologue, qui vous indiquera si, en fonction de votre situation, il est conseillé d’opter pour un transfert au stade J+5 ou non. Ainsi, le médecin et l’embryologue vous proposeront toujours le cycle qui vous conviendra le mieux selon vos résultats, car notre principal objectif est de vous offrir les plus grandes possibilités d’être enceinte.

Quel avantage y a-t-il à transférer au stade de blastocyste ?

Au stade de blastocyste, l’embryon est plus développé et se situe au stade qui correspond à son implantation dans l’endomètre. C’est la raison pour laquelle le blastocyste a de plus grandes possibilités d’engendrer une grossesse via transfert, ce qui constitue un de ses principaux avantages.

Au cours de traitements de fécondation in vitro avec les ovules d’une donneuse le transfert embryonnaire d’un seul embryon au stade J+5 équivaut concrètement au transfert de 2 embryons à J+3.

Par conséquent, dans tous les traitements de FIV avec les ovules de la patiente ou ceux d’une donneuse, le transfert de l’embryon se fera, dans la mesure du possible, lorsque celui-ci aura atteint le stade J+5.

Grossesse gémellaire

Nous comprenons que certaines femmes souhaitent une grossesse gémellaire. Cependant, du point de vue médical, ce n’est pas la situation la plus indiquée. Notre devoir consiste à faire en sorte que nos patientes soient enceintes tout en minimisant au maximum les possibilités de complications et en fournissant un conseil adapté à chacune d’entre elles.

Avec le transfert d’embryons à J+5, la possibilité d’une grossesse gémellaire se réduit considérablement car, avec le transfert d’un seul blastocyste, on obtient approximativement le même taux de réussite qu’avec deux embryons à J+3, en assumant ainsi un risque infime de grossesse gémellaire. On obtient donc le même taux de grossesse par transfert tout en ayant un potentiel de complications médicales beaucoup plus faible.

Dernière Mise À Jour: août 2017