Eugin, premier centre de PMA en Europe qui applique à appliquer un test de dépistage de maladies génétiques à ses donneuses d’ovocytes

Le test élimine pratiquement le risque pour le bébé d’hériter des maladies génétiques graves de la donneuse et du père

La mucoviscidose, la dystrophie musculaire, le syndrome du X fragile : autant de maladies génétiques graves dont chacun d’entre nous peut être porteur sain, sans le savoir. Mais qui pourront se développer chez un bébé si ses deux parents sont porteurs de ces gènes. Un risque couru par 4% des couples, qui peut être évité par un test génétique.

C’est ce test que la clinique Eugin, pour la première fois en Europe, applique à toutes ses donneuses. Le but : que si l’une d’elles est porteuse d’un tel gène, on ne donne pas ses ovocytes à un couple dont le conjoint serait porteur du même gène, pour éviter que le bébé risque de développer la maladie concernée. La Clinique Eugin, qui concentre 10% des traitements avec don d’ovules réalisés en Europe, est en train d’appliquer un test exhaustif de dépistage à toute sa banque d’ovules. Au total, ce sont 250 pathologies qui seront ainsi recherchées.

Le test, réalisé à partir d’un prélèvement sanguin, permet d’éliminer pratiquement tout risque de transmission de ces maladies. “Il s’agit exclusivement de pathologies génétiques héréditaires, porteuses d’un pronostic grave », précise le Dr Rita Vassena, directrice scientifique de la Clinique Eugin. “Elles touchent aujourd’hui 1 bébé sur 100 en France ».

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

2019-06-13T10:38:27+00:0019 février 2015|A propos de la reproduction assistée|
Prendre rendez-vous

Résolvez tous vos doutes con nuestros especialistas en reproducción asistida

POSEZ LA QUESTION À L’EXPERT

Lors de votre première visite et jusqu’au 31 juillet

ÉVALUATION DE FERTILITÉ 360º GRATUITE